A bout de force...



Tout ce qui ne me tue pas me rend plus forte...


Jolie phrase vous me direz... c'est vrai que dans la vie tout ce qui ne nous achève pas rend notre personnalité d'autant plus forte...
Je suis un rocher, je suis une femme de caractère avec une forte personnalité... je sais ce que je veux et j'ai la tête sur les épaules... Fonceuse, déterminée,... pour me suivre il faut avoir des forces...

Mais...

Je ne sais plus quoi te dire à toi que partage mes jours et mes nuits. Aujourd'hui j'ai peur, j'ai peur car je ne sais plus quoi faire et ça me tue à petit feu...
J'ai besoin d'attention mais tu ne sais pas mesurer,hélas, l'ampleur de tes gestes, tu veux en faire beaucoup mais tu ne sais pas juger ce qui est trop ou pas assez... et à côté de ça, tu es si vide; aucune envie, juste celle de ne rien faire.

Non, je ne te comprend pas et malgré tout les efforts que je fais pour te suivre, je dérive loin de toi. Je ne suis plus capable de composée, mon âme est dépeuplée, je me connais suffisamment  pour savoir que je suis en train de mourir et lorsque je t'en parle ça ne te fais pas réagir. Tu as pour seule réponse: "je n'ai pas envie de changer je suis bien comme je suis..."

Je suis fatiguée, je me sens triste, je me sens seule... Comprends-tu que c'est en faisant trop les choses que celle-ce semblent fausses? Je suis entrain de me poser cette question: "qu'ai-je pu donc bien faire?"
Je ne me vois pas avoir un enfant avec toi ni vivre dans ta maison, ton appartement avec ta vision de la vie de couple. Ceci ne remet nullement mes sentiments mais en cause ni les tiens d'ailleurs mais là je me projette dans un avenir incertain et je ne suis plus capable d'assumer à nouveau pour plusieurs.
J'ai besoins de vivre pour moi, de me soucier de mes affaires, pas que des tiennes... Je craque littéralement  mais toi tu ne vois rien, tu ne VEUX PAS voir!!!

Je sais, tu dis que je suis toujours là pour mes amis, que eux je les aide...mais c'est différent, eux je ne les portes pas constamment, ils volent de leurs propres ailes, ils ont trouvés leur chemin...
Toi, tu marche à quatre pattes en couche culotte... cette métaphore te ferais surement sourire mais comprends-tu simplement un dixième de ce que je te raconte? Je crois que tu cherche une mère, quelqu'un qui assumerais tes erreurs comme je le fais depuis que nous nous connaissons.

J'ai certainement des torts et ma façon d'être n'est peut être pas toujours la bonne mais je voudrais juste que tu comprenne que ce n'est pas parce que j'ai toujours vécues des merdes que je dois continuer en ce sens... j'ai le droit moi aussi de vivre sereinement, de respirer tout simplement!

Je ne sais plus quoi faire alors je m'en remet à un spécialiste, il sera neutre...
J'analyserais le pour et le contre, je pourrais défaire ce brouillard dans ma tête...enfin!



 


24/01/2008
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres