Encore une fois tu m'as blessée...



"Ne me demande pas mon avis si tu veux que je ferme ma gueule!!!"


"Ne me demande pas de te dire...si tu me renvoie à la figure tes incertitudes comme si j'en étais coupable!!!"

"Ne me demande pas tout simplement...parce que je fini par dire des conneries, des choses qui au final ne sont pas celles que tu crois... Que tu interprètes à ta manière parce que je les ai mal dites, alors que je ne voulais que te rassurer... Seulement ne viens pas m'engueuler si t'as pas compris ce que j'ai dit!"

"Fiche moi la paix si tu veux rester dans tes illusions... Tu me crie dessus parce que tu n'as pas confiance en moi, qu'est ce que je devrais dire?!"

"Fiche moi la paix et arrête de me reprocher ce que je n'ai pas dit ni pensé!"

Avec toi je ne m'en sort plus!!!

Tes yeux m'ont réchauffés depuis des mois, et sous leurs tendre caresses j'aimais le vie, j'y croyais comme je croyais en toi et en l'amour que tu disais me porter...
Aujourd'hui, ils sont froids, vides, durs...et je me sens si mal, tu me fais si mal que je me sens responsable et coupable... Tu en à encore trop dit cette fois, trop de mots et de maux qui me font mal... ma tête et mon cœur voudraient pouvoir oublier, pourquoi avoir joué cette comédie? Pourquoi alors que je ne te demandais rien...
Je me sens trahie par ces 15 longs mois à croire en ton amour...
Je crève du vide dans ton regard, de cette punition que tu m'infliges en me retirant jusqu'au droit de t'aimer...
Maintenant j'ai froid, j'ai si froid,  je suis aussi glacée que le mort lente dont tu m'habilles chaque fois que tes yeux se posent sur moi... Je peux accepter de mourir mais pas que tu m'oublies, que tu nous oublies!!!

Et puis tu sais, il y a un moment, je ne sais pas combien de temps exactement, j'ai senti que quelque chose s'était brisé en moi, complètement réduit en miette, ce n'est pas qu'une simple image! j'ai réellement senti quelque chose se fissurer et tomber en faisant mal à l'âme...
Aujourd'hui, cette nuit, j'ai encore mal à cause de toi... toujours à cause de toi! Pourquoi tes mots font-ils si mal? Pourquoi leur banalités est-elle si blessante???
ces quelques mots qui interrompaient parfois ton mortel silence m'ont brisés, ENCORE!!!Y avait-il seulement encore quelque choses à casser en moi. Comme d'habitude tu as su trouver... Tu sais, je me demande pourquoi toi et pas un autre... pourquoi as-tu réussi à me prendre tout ça? J'ai sacrifié ce que tu voulais que je sacrifie... tu as voulut m'éloigner de ma meilleure amie (c'est raté!!!) parce que tu me voulais pour toi tout seul...
Pourtant, tu m'as dis des choses que je ne veux entendre d'aucune autre bouche et dans tes yeux j'ai vu ce que je n'aurais jamais espérer voir... Il y a des choses imperceptible pour les autres que j'ai senti, que j'ai compris, et ça n'a pas de prix...

Mais, ce soir, je regrette d'être resté pour toi, je regrette d'avoir tout lâché parce que tu me l'as demander (et moi je croyais en toi)... Je regrette tes mots d'amour, tes caresses, mes folies pour toi... Je regrette d'avoir gravé ton nom sur mon avenir, d'avoir conçu des projets avec toi, d'avoir imaginé ce que serai notre vie à deux entourés de deux enfants...
J'aimerais que tu me dises pourquoi? Pourquoi j'ai l'impression que tes sentiments sont partis, pourquoi tu n'es plus là que de loin en loin... J'ai essayer de te retenir, et quand tu reviens c'est de pire en pire...
Je regrette tout parce que je t'aime encore, je t'aime malgré le mal que tu m'as fais à côté des tes douceurs... je suis assez stupide pour t'aimer autant qu'avant ... Je ne sais pas t'en vouloir, je ne sais pas penser ces horreurs que je t'ai dites... Les hurlements et les insultes que je t'envoie à le figure me font mal à moi, pas à toi...
Je le sais, tu t'en fou et moi je me tue de t'aimer...
SALAUD!!!


"Il y a des chagrins d'amour que le temps n'efface pas et qui laissent aux sourires des cicatrices imparfaites"





08/12/2007
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres