Je me présente

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à toutes, j'ai déja "été" sur le forum d'Elise, et je suis restée peu de temps, je pense que j'étais trop trop mal, mais ici je suis "nouvelle".J'ai déja participé à des discussions, notamment sur "les parfums", mais je ne m'étais pas encore présentée. Alors je vais essayer d'être la plus claire possible. D'abord,:b2: à Vanessa,:b2: à Elise, et à ttes ces personnes merveilleuses qui me permettent d'alléger mon fardeau quelque peu.
Je m'appelle Bella et j'ai, et oui déja, 37ans.3 enfants (8ans,5ans et demi et 2ans).Un mari. Un mari qui n'en peut plus de moi ne dînant pas avec lui,de moi issant,de moi me privant,de moi me baffrant,de moi faisant chambre à part.Je l'aime, mais la maladie me laisse très peu de disponibilité pour Aimer ou être amoureuse. J'ai toujours essayé d'être discrète dans mes "problèmes de bouffe" mais parfois il y a des dérapages...je sais bien qu'un jour on trouvera des causes génétiques aux troubles du comportement alimentaire.Parce qu'est ce qui fait,que nous,pour se calmer on a besoin de nourriture ou de son absence et non d'alcool?
En plus de raisons familiales (j'ai eu un père extrêmement autoritaire et violent physiquement et verbalement), et culturelles (ma maman est juive et la nourriture,elle me la donnait à tout va,sans raison, quand j'étais petite, dans cette culture manger est primordial...), il y a aussi des raisons qui se sont gréffées ensuite.
En fait pour maigrir (j'avais déja un peu d'embonpoint, jeune), j'ai fait un régime à 18 ans, essentiellement basé sur la dissociation (il s'appelait le régime dissocié d'après HAY),et je mangeais très peu,voire de moins en moins,pendant environ 9 mois, résultat: je suis passée de 60 à 40 kg pour 1m60... puis à 32 kilos...A cette époque j'ai été anorexique.
Ensuite, sous la pression de ma famille, de mes médecins à l'hopital, j'ai re-mangé. Et là, l'enfer: je mangeais et je issais 10X/jour...Je faisais genre 52 kg vers 23,24 ans... Ensuite j'ai rencontré mon premier mari que j'ai adoré,hélas, nous avons divorcé 2 ans plus tard...Je suis restée seule,et je bossais dans une boîte d'exportation de produits informatiques, puis dans des banques ... je faisais toujours des crises...puis vers 28 ans je "tombe" sur mon nouveau mari actuel. Ensuite,3 grossesses rapprochées...Je vous laisse deviner combien j'ai fait de crises....
Par contre quand j'ai eu mon premier enfant,à 29 ans, mon gastro entérologue m'a dit: "vous risquez une rupture gastrique si vous continuez à vous faire ir,car votre ventre est "chirurgical" . Conclusion:je ne i plus depuis 8 ans, mais j'ai SUPER grossi.Mais,je suis vivante,c'est sûr.
J'ai été suivie (je le suis encore avec une psychologue) qui m'a aidé à largement diminuer mes crises de boulimie. Je suis toujours sous anti depresseurs. J'adore le chocolat,LE PAIN:je pourrais ne plus m'arrêter,le beurre,bref tous les "farineux"...Evidemment dès que je suis contrariée,vexée triste,deprimée:JE MANGE.Je sais qu'il faut surmonter cette épreuve (pour moi,c'est la pire au monde) et se battre, dans la mesure ou l'on peut. Aujourd'hui, je fais 68kgs pour 1m60!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je ne vous dis pas l'état de mal être dans lequel je suis... Je dois voir un nutritioniste cette semaine pour la première fois de ma vie. J'étais à 70kg,il y a 3 jours,et je perds grâce au régime moins 4kg en 7jours. Mais je sais que je dois me faire aider VRAIMENT.Merci de m'avoir lu.Au niveau des études,j'ai fait il y a longtemps,(je me sens vieille!) un bts de commerce international, après un bacB. J'aimais les langues et l'economie. Depuis, heureusement, je lis beaucoup, le soir surtout,qd mes enfants dorment. C'est ma seule fenêtre sur l'exterieur (avec internet,un peu aussi), je ne travaille plus depuis 8ans!!!en fait j'ai essayé 4mois puis abandonné car je me faisais trop de soucis pour mon fils (j'avais peur de le laisser chez la nounou...) oui,en plus je suis angoissée. Je suis croyante en Dieu,mais non pratiquante. La foi m'a beaucoup aidé à "tenir",je vous embrasse bien fort.
:b2:

Dernière modification le 18-03-2009 à 2328
Bella


Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito.

0 appréciations
Hors-ligne
Ton histoire est triste, j'espère que tout s'arangera enfin pour toi et pour ta vie de couple! En tout cas si tu a besoin de parler, n'hésite pas a le faire, on essaiera chacune à notre façon de t'aider au mieu a te sentir mieu dans ton corps et dans ta tête. Je te souhaite beaucoup de courage.
Bisous Bella

0 appréciations
Hors-ligne
merci beaucoup Urgania, merci pour cette précieuse aide,
Bella


Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito.

0 appréciations
Hors-ligne
Bienvenue bienvenue !
et j'espère que tu réussira à t'accepter un peu plus, sourtout par rapport à ton homme...dis toi que s'il reste, s'il est là malgré la maladie c'est qu'il t'aime vraiment, et telle que tu es !

à bientot
bon courage
bisou

0 appréciations
Hors-ligne
Merci beaucoup Bood! c'est ce que je me dis parfois pour me remonter le moral. Merci beaucoup en tous cas.
Bisous
Bella


Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres