Je voudrais un mur...










Je voudrais de centaines de mur de berlin autour de moi, en moi, pour empêcher tout les mots, tous les regards de m'atteindre...frontière sans frontière entre moi et les autres... c'est ça!!! c'est ma personnalité!!! en fait, c'est juste une des facette du trouble, en vérité, je suis sans frontière avec ma famille, mon passé, lui, elle, le reste du monde...

Je suis une fille froide, je ne sait plus comment aimer. Enfin, je crois...? Je ne sais plus trop de quelle manière m'attacher à quelqu'un... je me sens vidée et triste. Souvent j'ai le gout de pleurer, de me laisser couler... pourquoi je ne suis pas une merveille?
Je suis méchante par nécessité de survivre, d'éloigner les autres, je suis sans valeur, je ne veux pas grand chose, je dois écrire pour survivre, pour vivre un peu hors de mon quotidien... c'est sans doute le seul geste que je pose pour garder ma raison... Mais écrire, c'est mourir... à chaque mots, je me détruit en cherchant LA phrase qui racontera mon histoire... une partie de mon histoire...

Je voudrais un mur de berlin pour séparer mon noir et mon blanc... j'ai pas de nuances, je suis blanche ou noire, droite ou gauche, gentille ou cruelle, heureuse ou suicidaire, minuscule ou impressionnante, authentique ou fausse, je suis une sainte ou un démon, une pute ou marie, rationnelle ou émotive, la victime ou l'agresseur, je suis le feu ou l'eau, l'été ou l'hiver, le loup ou le mouton, l'extrémiste ou le boudhiste, fière ou pathétique, dissociée ou présente... je ne suis rien du tout...

Je voudrais des centaines de mur de berlin pour empêcher chaque mauvais souvenirs d'être reliés... Il n'y aurait plus d'amas de mauvaises choses, juste des malheurs individuels, ce serait moin épuisant... Un mur de berlin pour enfermer la petite fille en moi, un autre pour emprisonner la vieille macabre. je n'aurais plus de grandes brèches avec mes murs, juste des portes auxquelles moi seule aurait accès . Mes brèches ne serait plus des ouvertures pour vos paroles, pour vos regards, pour vos doigts,... personne ne me pénetrera! Plus jamais vous ne serez à l'intérieur... il y aura juste moi avec mes murs accablée par la solitude mais plus jamais utilisée...


02/09/2008
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres