Les régimes dissociés...

Les régimes dissociés

Les régimes dissociés autorisent à manger de tout ou presque, mais pas au même moment. Ils recommandent de ne pas consommer ensemble certains aliments ou visent à une saturation rapide de l’appétit par la consommation exclusive d’un seul produit. Les plus connus sont les méthodes Antoine, Shelton ou Montignac.

Le régime Antoine

Le régime AntoinePrincipe : Le régime Antoine a pour objectif une saturation rapide de l’appétit par la consommation exclusive d’un seul type d’aliment chaque jour (lundi : poisson, mardi : légumes, mercredi : laitages, jeudi : fruits, vendredi : oeufs, samedi : viande, etc.) pendant une semaine. L’équilibre alimentaire est réalisé sur sept jours au lieu d’un seul. Le régime se fait par cure d’une semaine tous les mois ou toutes les trois semaines.




Le régime Shelton

Le régime SheltonPrincipe : Le régime Shelton répond à une classification des aliments inventée par l’auteur, qui distingue par exemple le groupe de fruits acides, le groupe de melons, etc. Certaines combinaisons sont interdites lors d’un même repas : acides - amidon, acides - protéines, sucres - amidon, graisses - protéines, sucre - protéines...Le lait doit toujours être pris seul, les fruits aussi. Certains repas sont entièrement protéiques, d’autres n’apportent que des fruits ou de l’amidon.



Le régime Montignac

Le régime MontignacPrincipe : Aujourd’hui, le régime Montignac a évolué pour inclure la notion d’Index Glycémique (IG), qui permet d’évaluer l’absorption plus ou moins rapide des sucres des aliments par l’organisme. Il existe deux types de repas possibles, basés sur les types d’associations entre graisse et sucres :
- Le repas lipido-protéique pouvant contenir des graisses. Dans ce cas seuls les glucides à IG très bas pourront être consommés (légumes secs, légumes verts, fruits). Par exemple on pourra manger du fromage, mais sans pain ;
- Le repas glucido protéique, sans graisses saturées ou l’IG des glucides ne devra pas être supérieur à 50.


Critique :
Peu de risques de carence, car on peut manger pratiquement de tout. Il permet de ne pas trop se priver. Il a d’ailleurs beaucoup de succès chez les hommes car il n’est pas nécessaire de préparer des plats spéciaux. Il est assez efficace à condition d’être poursuivi sur le long terme.



20/12/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres